Christophe
Cottet-Bretonnier

Avocat pénaliste et de la famille. Il a été l’avocat de Toni Musulin, Michel Noir, Patrick Proisy, Chloé Briot où encore Félicité Lambot.

Né le 27 janvier 1971 à Annemasse (Haute-Savoie), avocat aux Barreaux de Paris, Lyon et Thonon-Les-Bains, il réside à Lyon et à Paris.

Après avoir débuté sa carrière à Montréal au Canada en 1999, il ouvre successivement des cabinets à Lyon, Annemasse, Oyonnax et Paris.

Dans les années 2000, Christophe Cottet-Bretonnier publie des articles remarqués en droit à l’image et en droit du sport.

Entre 2009 et 2013, il assure la défense de Toni Musulin, le célèbre convoyeur de fonds, reconnu coupable à Lyon du vol de 11,6 millions d'euros (Vidéo ).

Les moments forts de sa vie professionnelle sont consultables dans sa revue de presse (portraits, interviews, invitations TV, journaux télévisés, reportages, film, bonus DVD…)

Ancien joueur de tennis de seconde série et organisateur de tournois exhibitions, il occupe aujourd’hui des fonctions à la fédération française de tennis et au CNOSF.

Depuis 2020, il est l’avocat de la soprano Chloé Briot (victoires de la musique 2018) et du tennisman Patrick Proisy (finaliste à Roland Garros en 1972).

En 2022, il défend la mère du meurtrier de « la tuerie de Douvres » (Ain), auteur d’un quintuple assassinat familial avant d’être abattu par le GIGN (Vidéo ) .

Le 9 septembre 2022, le Figaro lui consacre un portrait dans la dernière page de son journal.

Christophe Cottet-Bretonnier est chevalier de l’ordre national du Mérite.