Carrière d’avocat

Après des études de droit à l’université Pierre Mendès France (Grenoble II), Christophe Cottet-Bretonnier réussit le concours du CRFPA de Grenoble en 1998 et obtient son CAPA l’année suivante après l’accomplissement classique de l’année de formation à l’école des avocats.

Il prête serment en 1999 à Lyon et commence sa carrière d’avocat à Montréal (Canada) au cabinet Ogilvy-Renault, au sein du département de propriété intellectuelle. Il publie à cette époque des articles de référence en droit à l’image.

De retour en France en 2000, il s’inscrit au Barreau de Lyon puis ouvre en 2003 un second cabinet à Annemasse (Haute-Savoie). Entouré de ses collaborateurs, il recentre son activité principalement en droit pénal, en droit du travail et en droit de la famille, intervenant régulièrement dans des procès médiatiques (Neveux, Levy, braquage de Manissieux, Nallet, Tricotage Cevenol, fondation Brigitte Bardot…) ainsi que dans de nombreux divorces contentieux.

En juillet 2004, deux internationaux de rugby, Philippe Vessiller et Pascal Sanchez font appel à lui pour un procès en diffamation à l’encontre du président du LOU Rugby devant le tribunal correctionnel de Lyon avec à la barre et comme témoins, deux anciens capitaines de l’équipe de France Jean-François Tordo et Marc Cecillon, lequel, ivre, tuera sa femme quelques semaines plus tard. (Presse )

En 2006, Christophe Cottet-Bretonnier est avocat de la partie civile dans l’affaire Fauviau devant la Cour d’Assises des Landes dans une affaire considérée comme la plus grave jamais jugée au sein du sport amateur1, au retentissement international2, 3.

En 2009, le convoyeur de fonds Toni Musulin, suite à son vol spectaculaire de 11,6 millions d’euros4 et sa reddition à Monaco, le choisit pour assurer sa défense (Vidéo ), laquelle durera 4 années (Vidéo ). Christophe Cottet-Bretonnier jouera même son propre rôle dans le film 11.65, sorti le 3 avril 2013, qui retrace l’affaire au cinéma et où François Cluzet interprète Toni Musulin. En accord avec son client, il s’exprime longuement sur les zones d’ombre de l’un des plus grands casses du siècle6 dans un documentaire de 26 minutes, « Le mystère Musulin », bonus DVD du film (Vidéo ).

A partir de 2010, à coté de la matière pénale et du droit du travail (conseil en entreprises), Christophe Cottet-Bretonnier choisit de se consacrer à la défense de clients dans le cadre de litiges successoraux (héritages, sortie d’indivision…) et dans les divorces et les problématiques qui en découlent (garde d’enfants, devoir de secours, pensions alimentaires, prestation compensatoire, partage des biens…). Il apprécie tout particulièrement s’investir dans les divorces contentieux (nationaux et transnationaux), lesquels exigent à la fois pugnacité et art de la négociation.

C’est à cette époque que l’ancien ministre et maire de Lyon Michel Noir le sollicite pour un procès en diffamation.

En 2015, à seulement 44 ans, il est nommé chevalier de l’ordre national du Mérite par décret présidentiel sur proposition du ministre de la Justice7, 8 .

En 2016, Christophe Cottet-Bretonnier défend un employé des eaux d’Evian, meurtrier d’un retraité, à qui il évite le renvoi devant la Cour d’Assises en faisant reconnaitre lors de l’instruction le caractère involontaire du tir fatal à la victime. C’est l’affaire du meurtre du retraité d’Armoy. (Vidéo )

Le 1er octobre 2017, Maître Eddy Navarrete le rejoint comme associé au sein de la SCP Cottet-Bretonnier Navarrete comprenant des bureaux à Paris, Lyon, Annemasse et Oyonnax.

Le 21 Février 2019, Christophe Cottet-Bretonnier est l'invité de Jacques Pradel, en direct dans les studios de RTL, pour l'émission "L'heure du crime" à l'occasion des 10 ans de l'affaire Musulin. (Audio )

Quatre mois plus tard, le 23 juin 2019, Musulin lui confie de nouveau sa défense suite à son arrestation à Londres pour blanchiment d’argent (Vidéo )

En 2020, Christophe Cottet-Bretonnier est l’avocat de la soprano française Chloé Briot (nommée aux victoires de la musique 2018), laquelle par son intermédiaire porte plainte pour agressions sexuelles, levant l’omerta qui règne à l’opéra et provocant un signalement du ministre de la culture Roselyne Bachelot (Vidéo )

En 2021, le tennisman Patrick Proisy (finaliste à Roland-Garros en 1972) et ancien président du Racing Club de Strasbourg (ligue 1 de football) lui confie sa défense dans le cadre de l’affaire dites « des transferts frauduleux du RCS », prochainement renvoyée devant la Cour d’Appel de Nancy suite à un pourvoi en cassation favorable à son client. (Presse )